Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comprendre et soigner son aponévrosite plantaire ou épine calcanéenne

Comprendre et soigner son aponévrosite plantaire ou épine calcanéenne

Le 08 novembre 2012
Comprendre et soigner son aponévrosite plantaire ou épine calcanéenne
Les épines calcanéennes sont des pathologies courantes et souvent méconnues dans leur appartions, voici comment elles apparaissent et se soignent

L’épine calcanéenne ou aponévrite plantaire


L’aponévrite ou aponévrosite plantaire est une inflammation de l’aponévrose plantaire se traduisant par une douleur mécanique du talon à la face plantaire du pied.

Les facteurs favorisants :

L’aponévrosite plantaire est une pathologie courante que l’on retrouve souvent chez les personnes ayant des pieds plats (valgus ou non) ou creux,  mais aussi lors de surmenage sportif et/ou professionnel venant sur-solliciter cette aponévrose qui se retrouve inflammée sur son insertion au niveau de l’os du talon.

Chez les sportifs, elle peut provenir d’un problème de terrain et/ou d’entrainement, de chaussures mal adaptées (trop ou pas assez amortissante).

Il ne faut pas non plus sous-estimer la part d’une surcharge pondérale qui vient surcgarger mécaniquement l’aponévrose plantaire.

Quels sont les symptômes d’une aponévrosite plantaire :

L’aponévrosite est une talalgie (= douleur au talon) d’installation progressive. Elle se localise à la face plantaire du talon et peut irradier vers l'avant-pied. Elle est parfois comparée à une sensation de clou dans la chaussure et peut entrainer une boiterie. Elle est souvent unilatérale ; pour le sportif, il s’agit en général de son pied d’appel ou d’impulsion.

La douleur est maximale le matin au réveil et/ou après une période de repos. Elle va diminuer voir disparaitre après un temps de dérouillage plus ou moins long. La douleur peut apparaitre et augmenter à l’effort.

Quels sont les signes radiologiques de l’aponévrosite plantaire :

A la radiographie, on peut observer une enthésopathie infra-calcanéenne d’origine mécanique (= épine calcanéenne). L’épine n’est que le reflet des efforts de traction sur l’insertion osseuse et non la cause de la douleur. Un bon nombre d’épines demeurent asymptomatiques.

L’échographie et l’IRM montrent un épaississement de l’origine ou au niveau du corps de l’aponévrose.

Comment comment soigner son aponévrosite plantaire :

L’aponévrosite plantaire est une pathologie mécanique qui survient lors de sur-sollicitations soit à cause des troubles statiques, soit par surmenage sportif. Il faut dans un premier temps diminuer au maximum le surmenage (repos total ou relatif) et dans un même temps corriger les troubles stato-dynamiques par des semelles orthopédiques afin de calmer au plus vite les douleurs et éviter les récidives.

Votre podologue confectionne des semelles orthopédiques à but antalgique (diminution des douleurs), curatif (traitement de la pathologie) et préventif (évite les récidives). Il les fabrique après un examen clinique statique et dynamique précis, vous aide dans le choix de vos futures chaussures et vous conseille sur vos entraînements (terrain, fréquence, chaussant...)

La kinésithérapie participe au traitement antalgique à base de physiothérapie, massages transverses profonds et/ou infiltrations  de corticoïdes.

La chirurgie  est contre-indiquée car la cicatrisation est difficile avec des complications sous forme de névrome, effondrement majeur du pied ; on opère uniquement s’il y a fracture de l’épine mais ce sont des cas rarissimes.

 Cécile BESSOU, Pédicure-Podologue, Podologue du sport